Un flux de transaction de 500 millions d'euros a été atteint, la croissance est confirmée pour le Brussels South Charleroi BioPark.

Le BioPark de Charleroi/Bruxelles-Sud, à Gosselies, qui accueille 70 entreprises actives dans le domaine des "sciences de la vie", 15 sites d'essais cliniques et 3 instituts de recherche en biologie moléculaire, imagerie médicale et immunologie, ainsi que des startups/spin-off, annonce une solide performance au premier trimestre 2020 et une ambition de croissance confirmée, malgré la crise liée à la pandémie covid-19.

"La bonne performance du Biopark s’est traduite à différents niveaux: les flux de transactions, les avancées en recherche et développement, la mise en place et l’expansion de nouvelles capacités de production biologique de pointe, et la recherche académique. Le BioPark a, dans son ensemble, enregistré un total historique de plus de €500M de flux de transactions au cours du premier trimestre 2020. Ceci représente l’équivalent en un seul trimestre des montants enregistrés sur toute l’année en 2019. Cette excellente performance permettra aux acteurs du BioPark d’amortir l’impact que la crise du Coronavirus pourrait avoir sur leurs activités, comme sur l’environnement économique mondial en général", note le BSCB dans une communication.

Ces transactions incluent notamment l'acquisition des fleurons MaSTherCell et ImmunXperts par deux groupes internationaux, des levées de fonds pour accélérer et soutenir la recherche et le développement pré-clinique et clinique de plusieurs entreprises du BioPark et des accords commerciaux pour la commercialisation de dispositifs médicaux sur des nouveaux marchés tels que les Etats-Unis.

En outre, l’expansion immobilière du BioPark se poursuit, avec des projets de construction de nouveaux espaces de laboratoires et de bureaux en 2020 et 2021. "Ces expansions permettront d’attirer d’autres sociétés belges et internationales au sein du BioPark, nourrissant ainsi encore davantage l’écosystème en place."