Ce mercredi, Ridouan et Pierre sont poursuivis ensemble pour avoir commis une violation de domicile et pour avoir détruit la porte d’entrée d’un immeuble à appartements à la rue d’Orléans à Charleroi. Le 10 avril 2019, les deux amis se présentent au pied de l’immeuble. Ils viennent voir une femme qui leur doit de l’argent. "J’ai été sur place avec lui. Je sortais avec une femme qui me devait 140 euros. La première porte était ouverte, mais pas la seconde. Moi je suis resté à l’intérieur, mais Pierre a défoncé la porte pour entrer à l’intérieur de l’immeuble", confie Ridouan. Ce dernier précise avoir eu une explication avec la victime qui est finalement descendue.

Mais le dossier ne va pas dans le sens de Ridouan. "La victime prétend avoir vu les deux hommes menaçants devant l’immeuble avant qu’ils n’entrent à l’intérieur. Elle explique également que ce n'est pas la première fois que cela se produit", explique le parquet. Même si Ridouan prétend ne pas être entré à l’intérieur du bâtiment, le parquet estime qu'il est co-auteur des faits. "Il a aidé le second prévenu à commettre les faits. En tout cas, il ne l’a pas empêché de sévir." Pierre doit également répondre du vol d’une Nissan et de deux vols à l'intérieur de deux voitures.

Une peine de 18 mois de prison ferme par défaut est requise contre Pierre. Pour Ridouan, une peine de 8 mois de prison est requise, sans s’opposer à une mesure de faveur. Jugement le 10 février.