C’est peu de dire qu’on commence à trouver le temps long dans le quartier de la place Destrée à Gilly, à deux pas de la maison communale annexe et du centre Temps Choisi : la rénovation urbaine annoncée depuis 6 ans n’a toujours pas commencé. Et selon le bourgmestre Paul Magnette qui s’en est expliqué au dernier conseil communal, les travaux ne démarreront au plus tôt qu’en 2022. 

Dans une réponse à l’interpellation du conseiller indépendant Brahim Ziane, le bourgmestre a rappelé le contexte de ce projet ambitieux. En 2015, la ville était retenue par l’Europe pour participer au programme Europan 13, avec un financement à la clé. Objectif : reconcevoir la trame urbaine de la place Destrée et son environnement immédiat. 

Si une soixantaine de bureaux internationaux ont déposé leurs dossiers de candidature, la sélection du bureau d’études lauréat s’est effectuée en deux phases. Trois auteurs de projets ont été retenus dans un premier temps, avant une nouvelle mise en concurrence. 

A ce stade, la demande de permis a été introduite. Le dossier est à l’examen chez le fonctionnaire délégué. Dès que l’autorisation aura été délivrée, un appel d’offres sera lancé pour le marché de travaux. L’espoir est de pouvoir l’attribuer avant la fin de l’année. 

Ce projet représente un investissement de 4,264 millions d’euros. Il vise à faire de ce quartier central un lieu de rencontre et de convivialité, avec la création d’un parc. Il est aussi prévu de transformer l’ancienne piscine communale en salle multisport. A l’origine, le complexe devait être reconverti en halle polyvalente. Les acteurs locaux ont fait évoluer les plans tandis que mes clubs du district Est faisaient valoir le manque d’infrastructures d’accueil pour leurs activités.