Trop vite, trop souvent. Le non-respect des limitations de vitesse inquiète les riverains des quartiers des Hamendes et de Houbois à Jumet. Le conseiller indépendant Nicolas Kramvoussanos vient de s’en faire l’écho dans une question écrite à l’échevin Xavier Desgain (Ecolo) en charge de la Mobilité et de la Sécurité Routière. Dans ces quartiers, l’axe de circulation formé par la chaussée de Gilly et la rue Louis Lambert constitue un point noir. 

En attestent les résultats des contrôles de vitesse effectués par la police : en l’espace d’un peu moins de 3 ans, 2.271 conducteurs ont été verbalisés ! 

Pour l’échevin, aménager le tronçon parait incontournable, d’autant que le stationnement à cheval sur les trottoirs incite des conducteurs à accélérer. Ainsi, des discussions sont en cours pour opérer les bons choix d’équipement, notamment entre l’installation d’un radar fixe et celle d’un radar tronçon. 

Desgain constate que si le nombre d’excès de vitesses mesurés sur la chaussée de Gilly a diminué au cours des trois dernières années, le volume d’infractions ne cesse d’augmenter dans la rue Louis Lambert. 

Chaussée de Gilly, la police a contrôlé 20.333 véhicules en 2018, 37.000 en 2019 et 18.000 sur un peu plus de 10 mois en 2020 : le nombre d’usagers verbalisés s’est réduit progressivement, on est passé d’un taux de 0,3% à 0,1%. 

Evolution inverse dans la rue Louis Lambert où les dépassements de vitesse ont donné lieu l’année passée à près de 1000 PV (3% des contrôles). 

L’échevin Desgain l’épingle : sur cette voirie, on a atteint un pic de 10% de vitesses excessives lors d’une mesure effectuée en octobre. C’est beaucoup trop.