Charleroi La Sambrienne se sépare à petit prix des maisons qu’elle ne compte pas réparer.


Depuis 2015, La Sambrienne met en vente chaque trimestre des maisons individuelles, des terrains et des garages qu’elle n’a pas les moyens de remettre en état. Le produit de ces opérations lui permet de financer ses projets de construction ou de rénovation, tout en ouvrant l’accès à la propriété à ses locataires.

Les biens sont attribués aux plus offrants. Chaque bien mis en vente a fait l’objet d’une estimation préalable du comité d’acquisition d’immeubles de Charleroi, l’organisme chargé de fixer la valeur de l’immobilier public.

Les locataires ont la priorité, leurs offres sont prises en considération avant toutes les autres, soit celles des simples candidats locataires inscrits à La Sambrienne, soit celles des tiers, déjà ou non propriétaires. "Près de 60 % de nos acheteurs sont des locataires ou candidats locataires" , explique Fabrice Jacqmin, directeur immobilier. La Sambrienne gère un parc de 9 500 habitations. Plusieurs gros projets de promotion sont lancés, que ce soit à Charleroi Nord dans le quartier de l’ancien building Apollo ou à la Broucheterre sur le site du Cinquième Élément.

Une liste de biens à vendre a été établie : elle en compte 616, soit près de 200 de moins que lors du lancement. "Nous en vendons en moyenne une cinquantaine chaque année. Pour 2019, nous en sommes déjà à 63, pour un total de 4,7 millions d’euros."

En moyenne, la valeur des biens s’établit à un peu plus de 75 000 euros, elle oscille dans une fourchette allant de 38 000 pour des maisons mitoyennes en mauvais état à un peu plus de 100 000 pour celles qui sont habitables sans rénovation.

Une fois que les biens ont été adjugés, il n’y a plus de possibilité de surenchérir. Par contre, ceux qui ne font l’objet d’aucune offre sont remis en vente à la séance suivante. Les prix baissent après plusieurs échecs.


Prochaine vente: Mardi 10 septembre 2019, 13h00, à la Maison des Notaires, Quai Arthur Rimbaud 14 à 6000 Charleroi