Philippe était poursuivi pour de nombreux vols à l’étalage commis au Colruyt de Dampremy depuis février 2021 pour un préjudice total s’élevant à 1572 euros.

Comme de coutume dans ce type de dossiers, Philippe devait financer sa consommation d’héroïne et de cocaïne. Ce dernier visait donc tout ce qui pouvait se revendre rapidement : des jeux vidéos, des cartouches d'encre, des bouteilles d'alcool, du tabac, etc. Devant le tribunal correctionnel, le prévenu avait indiqué consommer quotidiennement 5 g d'héroïne et 2,5 g de cocaïne.

Même s’il était en aveux de la quasi-totalité des vols reprochés, Philippe jurait ne pas avoir volé du JB. Alcool qui, selon lui, "ne se revend pas aussi bien que le Jack Daniel’s."

Déjà condamné à plusieurs reprises par la justice, Philippe ajoutera une nouvelle ligne à son casier judiciaire sauf s’il respecte ces conditions probatoires durant 5 ans : rechercher activement un emploi, trouver un logement, ne pas consommer de produits stupéfiants et entamer un suivi médical pour la prise en charge de sa dépendance à la drogue.

Sinon, c’est une peine de 37 mois de prison qui l’attend