La zone de police Aiseau-Presles/Châtelet/Farciennes a, dernièrement, présenté ses priorités pour l’année 2016. Pour rappel, la zone couvre les trois territoires, soit 6.000 hectares et plus de 59.000 habitants.

Le plan d’action s’articule autour de cinq grands axes. Parmi lesquels les luttes contre le vol dans les habitations, les stupéfiants, la délinquance urbaine, le vol dans les véhicules, ainsi que la sécurité routière.

"Pour ce dernier point, notre priorité est de réduire le nombre d’accidents avec lésions corporelles", indique-t-on dans les rangs de la police.

"Nous effectuons des actions préventives soulignant l’importance de la ceinture et les effets néfastes que peuvent avoir l’alcool, les stupéfiants ou l’utilisation des téléphones portables, au volant. Sans oublier la vitesse excessive ou la conduite agressive." En plus de ces actions préventives, la police poursuit ses campagnes Bob et Speed.

Face aux fléaux que sont les vols, un service en prévention vol est actif sur la zone. L’initiative Police Veille est également mise au goût du jour. Elle consiste à porter une attention particulière aux habitations, durant les périodes de vacances, via différentes patrouilles.

En ce sens, des opérations de surveillance et de contrôle seront menées, afin de diminuer le sentiment d’insécurité. Par ailleurs, dans sa lutte contre les stupéfiants, la police s’active sur deux fronts. "En plus des actions organisées sur le terrain, des actions préventives et des séances d’informations peuvent être dispensées dans les établissements scolaires à la demande de la direction, par exemple."

Pour l’heure, la police se réjouit de la baisse de la criminalité dans la zone, depuis 2010. Toutefois, une nuance est à constater : "Il est utopique de croire que les services de police, seuls, peuvent résoudre tous les problèmes sociétaux. C’est pourquoi nous développons divers partenariats avec des services ou associations externes afin d’atteindre nos objectifs."