Le manque de perspectives dans le secteur culturel est quelque chose de difficile à vivre pour les différents opérateurs de la région et même du pays.

A Pont-à-Celles, le Centre Culturel, situé en milieu rural, s'est creusé la tête pour pouvoir faire vivre cette culture. Suite à une réflexion, un projet inédit est né : "Les mots et merveilles."

Le principe est à la fois simple mais aussi très ludique ; jouer avec les mots. "Les mots et merveilles", est un projet qui a débuté fin décembre pour se terminer début février. Dans ce projet global, on y trouve notamment "les trompes oreilles", " l'audio du village " ou encore les "mots oubliés".

Diffusé sous forme de petites capsules sur les réseaux sociaux, le trompe-oreille illustre parfaitement la richesse de la langue française. "Dans le projet global nous voulons mettre les mots à l'honneur. Avec le trompe-oreille nous proposons d'écouter une phrase tout à fait française qui semble ne vouloir rien dire et de pouvoir la retranscrire. Cela amène à des interprétations décalées et amusantes. On veut que les gens s'amusent et que ça ricoche avec humour. C'est purement ludique," explique Delphine Jenicot du Centre Culturel.

Si le but n'est pas de nous faire devenir de champions de scrabble, les porteurs du projet ont décidé de rendre la langue française amusante et de la faire découvrir par le jeu. Avec les mots oubliés par exemple, une phrase comprenant un mot "oublié" apparaît et le public est invité à en donner le sens. Le lendemain un correctif est posté et chacun peut donc s'évaluer tout en interagissant sur les réseaux sociaux.

Le Centre culturel n'en est pas à son coup d'essai en ce qui concerne les projets à jeux de mots. Récemment, grâce à "l'audio du village", des résidents d'une maison de repos ont pu envoyer un message à la personne de leur choix via un messager/comédien. Celui-ci lisait ce message, un peu remanié, et l'offrait à la personne. Des fleurs et un poème ont également été offerts à des personnes isolées.

© Facebook. L'audio du village

"Même si, pour l'instant, les activités ne peuvent reprendre, nous avons voulu continuer à maintenir un lien avec le public et les habitants de l'entité. Certaines personnes ignoraient presque que nous existions. Nous sommes heureux d'avoir été à leur rencontre. Lorsque nous avons offert les fleurs aux personnes isolées, on nous demandait combien cela coûtait. Nous avons hélas constaté que les gens ne sont plus habitués au gratuit."

Pour suivre "le trompe-oreille" c'est le mardi à 19 h sur la page Facebook du Centre culturel. Le correctif est posté le lendemain. Pour les mots oubliés c'est le jeudi à 19h avec le correctif le samedi. Chacun est invité à donner ses définitions les plus farfelues en jouant le jeu de ne pas aller voir au dictionnaire.