Le 3 août 2020, en début d’après-midi, la police de Charleroi a été requise au domicile du prévenu à Jumet. L’ex-épouse de Djamelle, venue chercher ses enfants, a été victime d’un coup de poing au visage avant d’être poussée vers la sortie. « Non, ce n’est pas vrai. Ce n’est pas moi qui ai donné le coup de poing », contestait le prévenu.

Et d’après Djamelle, les policiers intervenus à son domicile se sont montrés violents. « J’attendais le repas commandé et comme les plats n’arrivaient pas, je suis allé voir au restaurant. À mon retour, la police était là. Je me suis fait agresser, plaquer contre le mur et j’ai eu un coup au dos. »

Une peine d’un an de prison avait été requise contre le père de famille. Peine prononcée ce vendredi matin, avec un sursis simple de 3 ans.

* Pour rappel, le 0800 30 030, numéro vert en cas de violences conjugales avec une ligne d’écoute spécialisée existe. Confidentielle et gratuite, elle n’est pas un service d’urgence.