La nuit du 17 au 18 mai 2017, une célèbre boulangerie de la région, réputée pour ses tartes au riz, a reçu la visite de deux voleurs, entrés par effraction dans le commerce en forçant la porte de la cave pour y dérober la recette des trois dernières semaines (18.000 euros), planquée dans des sachets à pain.

Suspecté d’être l’un des deux voleurs, Mustapha jurait « ne rien à voir avec cette histoire. » Pourtant, plusieurs éléments le désignaient comme l’un des auteurs de ce vol audacieux.

Tout d’abord, le véhicule Ford Focus utilisé par les voleurs avait été donné à Mustapha, par un certain Grégory, détenu en prison au moment des faits, « pour y faire quelques réparations ». Interpellé au volant du véhicule, le conducteur avait bien confirmé avoir été le seul conducteur à avoir utilisé la Ford.

Et dans cette voiture, trois sachets à pain, des cache-cols, des gants et un tournevis avaient été retrouvés. Un riverain, témoin des faits, avait également reconnu Mustapha à 90% sur un panel-photo. Les achats opérés par Mustapha, dès le lendemain des faits, étaient également plus que suspects…

Déjà connu par le passé pour des vols, Mustapha a finalement écopé de 18 mois de prison ferme. C’est six mois de moins que la peine initialement requise par le parquet.