Ce sera la première fois en 64 ans : le Bois du Cazier se voit contraint d'annuler les commémorations officielles de la catastrophe du 8 août 1956. Ce jour-là, 262 mineurs sont morts dans le puits de mine suite à un incendie hors de contrôle. Seules dix personnes arriveront à être sauvées de la catastrophe qui a marqué la Belgique et le monde entier.

Depuis lors, des commémorations sont organisées tous les ans, un rendez-vous international - la majorité des victimes étaient des immigrés italiens - qui rend le site de Marcinelle noir de monde en temps normal. Mais en cette période de pandémie, et vu la remontée récente des contaminations au coronavirus fin juillet, la Ville de Charleroi a appelé les organisateurs d'événements à reporter ou annuler leurs manifestations. "Le service du protocole annule, avec grand regret, les dépôts de gerbes de fleurs sur la Grand Place le 7 août et au cimetière le 8 août", note le Bois du Cazier dans un communiqué.

Pas de public, mais une petite délégation sur place

"Depuis la catastrophe, les commémorations annuelles n'ont jamais connu d'interruption. C'est pourquoi le site du Bois du Cazier a souhaité maintenir un événement avec public. Dans ce contexte et pour assurer la sécurité de tous, la Ville de Charleroi a décidé que cet événement serait limité à 50 personnes, avec port du masque, application de la distanciation sociale et respect des mesures sanitaires." Les 50 personnes seront composées du Conseil d'administration de l'asbl Bois du Cazier ainsi que de représentants des familles des victimes et des associations d'anciens mineurs.

"Nous recommandons au public, même muni d'une invitation pour les cérémonies officielles, de ne pas se déplacer", ajoute l'association, mais pour celles et ceux qui voudraient tout de même suivre les cérémonies, la chaîne locale Télésambre diffusera les images en direct sur son antenne et son site web www.telesambre.be.

Déroulé de la cérémonie

Dans son communiqué, le Bois du Cazier précise le déroulé de la cérémonie : 

Le 8 août, après un court hommage pluriconvictionnel, la cloche Maria Mater Orphanorum tintera 262 fois en rappel des Victimes à 8h10. Entre chaque tintement, le nom de la Victime sera prononcé. Une lecture de texte suivra immédiatement sur le thème "Aujourd’hui comme hier, le corps médical fait face". Madame l’Ambassadrice d’Italie lira le message adressé par le Président de la République italienne Sergio Mattarella. Un bref dépôt de gerbes au monument Aux Victimes clôturera l’hommage.

A partir de 10h00, le site sera ouvert au grand public. Chacun pourra alors rendre hommage de la façon qu’il le souhaite aux Victimes, selon les conditions sanitaires en vigueur dans les sites muséaux.