La lourde peine requise ce lundi après-midi s’explique, notamment, par la gravité des faits, mais aussi par l’attitude du jeune prévenu. C’est simple, Ilias n’a soit pas participé aux nombreux faits qu’on lui reproche ou alors n’a aucun souvenir… En 2017 et 2018, alors qu’il était encore mineur, ce dernier a, selon le parquet, semé la zizanie et la terreur principalement à Charleroi, mais également ailleurs dans le pays.

La liste des préventions est longue : vols avec violence, extorsion, outrages, rébellion, port d’un couteau, etc. La liste des victimes l’est tout autant. Parmi elles, des personnes nées en 1943 et 1945, victimes d’un violent home-jacking à Sambreville. Les deux personnes âgées ont été frappées et mises à genoux par de nombreux individus, dont Ilias.

Face au tribunal, le jeune homme jure que ces histoires de délinquance sont derrière lui. Ce qui ne semble pas convaincre le parquet, qui confirme l’existence de deux jugements récents, encore pour des faits de violence…

Une lourde peine de 9 ans de prison a été requise contre le jeune homme, qui souhaite lui effectuer une peine de travail à titre de sanction. Jugement dans un mois.