Charleroi

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné Jonathan D., 32 ans, à 4 ans de prison avec un sursis probatoire de 5 ans. Le trentenaire était poursuivi pour trois scènes de coups et blessures sur trois ex-compagnes. Le prévenu reconnaissait deux préventions à sa charge. Il s'était notamment montré violent envers sa soeur, enceinte de 8 mois, alors qu'elle intervenait pour aider sa belle-soeur. Le ministère public avait requis 4 ans de prison contre le prévenu.


Le 26 mai 2018, Jonathan D., actuellement sous bracelet électronique, a porté des coups sur la mère de son enfant. Lors de la même scène, il s'est également montré violent envers sa sœur, intervenue sur place après avoir reçu un appel de la victime. La jeune femme était en situation de vulnérabilité puisqu'elle était enceinte de 8 mois. En janvier 2019, le prévenu s'est encore emporté et s'est montré violent envers sa nouvelle compagne. La jeune femme souhaitait le quitter après avoir appris qu'il la trompait. Entre 2013 et 2017, le prévenu avait également dérapé avec une ancienne petite amie.

Le ministère public s'était longuement penché sur la scène du 26 mai 2018. Outre les coups portés sur son ex et sa sœur, l'homme s'était également distingué face à la police. "Il a menacé de se jeter par la fenêtre alors qu'il tenait son enfant dans les bras. Avant les coups, il a léché ses poings pour montrer qu'il était prêt à en découdre." Quant à la problématique d'alcool évoqué par le prévenu, la substitute signalait qu'il se montrait également violent lorsqu'il n'avait pas consommé. Une peine de 4 ans de prison a été requise. Le prévenu était en récidive et déjà condamné en 2007 à Liège pour des faits similaires.

L'avocat de la défense plaidait un sursis probatoire. Me Laurent jugeait la peine requise par le ministère public excessive. "Il a été en détention préventive pendant 6 mois. Ce qui lui a fait du bien et fait comprendre pas mal de choses."