"En préambule, il est à préciser que toute décision de changement de nom de rue doit faire l’objet d’une approbation par le conseil communal avant d’être implémentée effectivement. Dès lors, les citoyens ne doivent entreprendre aucune démarche avant de recevoir un courrier officiel de la Ville de Charleroi leur annonçant officiellement le changement du nom de leur rue", précise la Ville de Charleroi.

Voici les quatre changements qui interviendront :

Section de Montignies-sur-Sambre - Modification du nom de la "rue du Chemin de Fer" par "rue de Hainaut-Sambre". En 1974, cette usine, dont le nom a caressé nos oreilles pendant des décennies, produisait 46% de l'acier du bassin carolo, soit 17% de l'acier belge. La rue du Chemin de Fer est située au centre du complexe industriel.

Section de Roux - Modification du nom de la "rue Abbé Constant Renchon" par "rue Charles De Backer". Charles De Backer était le propriétaire de la guinguette "Au chant des oiseaux". Ancien déporté de la Grande Guerre et radio-amateur depuis 1927, il décide, dès 1940, de combattre les Allemands par la voie des ondes. Il crée la radio clandestine "Wallonie-Entre Sambre et Meuse". Les Allemands ne parviendront jamais à situer l'émetteur, qui diffuse, à l'aide notamment volé à l'ennemi, des listes de traîtres dans tout le bassin carolorégien.

Section de Marcinelle Modification du nom de la "rue Masy" par "rue de l'Aqueduc". "L'Aqueduc traversant cette rue a été construit en 1895" (L.Clause, Les rues de Marcinelle).

Section de Charleroi - Modification du nom de la "rue Joseph Wauters" par "rue d'Himeji". Himeji est une ville du Japon avec laquelle Charleroi est jumelée. Une grande maquette de son palais est installée à l'Hôtel de Ville, au premier étage. (prononciation: "hi-mède-jie", NdlR)