Lors du dernier conseil communal de Charleroi, qui s’est déroulé ce 22 février 2021, le conseiller communal Maxime Hardy avait interpellé l’échevine du logement et de l’urbanisme de la Ville de Charleroi, Laurence Leclercq, au sujet de l’ancien site de la tour Interbeton à Charleroi. "Nous avons appris récemment que le projet River Tower envisagé sur le site Interbeton a fait l’objet d’un nouveau refus du Ministre de l’Aménagement du territoire. Il s’agit d’un site dont le potentiel de valorisation est incontestable au vu de son emplacement stratégique", a-t-il déclaré. Le conseiller a voulu en savoir plus sur le refus du permis.

Grâce à cette question, l’échevine a pu faire le point sur les intentions en matière de rénovation urbaine. "Depuis plusieurs années, la Ville Basse a fait l’objet de nombreuses opérations publiques et privées. D’autres sont encore en cours ou à venir. En ce qui concerne l’entrée de la ville est qui est symbolisée par la Tour Interbeton, elle a aussi fait l’objet d’attention particulière", a expliqué l’échevine.

En effet, en collaboration avec le propriétaire du site un projet de logements, de commerce et d’espace public a été élaboré. Plusieurs refus ont été émis sur ce dernier. Les nombreux épisodes juridiques n’ont pas enterré les motivations de la Ville. Elle est convaincue que cette zone doit être réhabilitée pour mener à bien le maillage de la ville basse. "Nous sommes toujours en contact avec le propriétaire du site afin d’envisager les meilleures suites possibles. Mais nous avons aussi pris note des décisions prises par des différentes instances régionales et du conseil d’Etat", ajoute l’échevine.

La Ville de Charleroi continue de travailler sur des projets urbanistiques de qualité.