Le tribunal correctionnel de Charleroi a examiné ce mercredi un dossier d'entrave méchante à la circulation. 

En 2013, un automobiliste qui s'était fait brûler la priorité par un bus des TEC lui avait fait une queue-de-poisson avant de lancer un pavé dans son pare-brise. Le parquet requiert 18 mois de prison. Le 20 avril 2013, Yassine A. se faisait griller la priorité de droite par un bus des TEC, dans la région de Charleroi. Selon des témoins, l'automobiliste roulait à vive allure et a aussitôt pris en chasse l'autobus. Après l'avoir dépassé en effectuant une queue-de-poisson, il avait brûlé un feu et s'était arrêté peu après pour empoigner un gros caillou et le lancer dans le pare-brise du véhicule des TEC.

Poursuivi pour entrave méchante à la circulation et destruction du véhicule, Yassine A. n'a pas comparu, ce mercredi, devant le tribunal correctionnel. Le parquet a fait était du témoignage de passagers ainsi que des images de surveillance qui établissent la prévention. Au terme de son réquisitoire, la magistrate a requis 18 mois de prison. Le jugement sera rendu par défaut le 20 avril.