Ce lundi, à la chambre correctionnelle du tribunal de Charleroi, comparaissaient Raphael et Pauline. Du mois de juillet 2018 à celui de mars 2021, les deux prévenus auraient détenus de la drogue (cannabis et cocaïne), leur reproche le dossier. De plus, ils en vendaient.

Raphael ne conteste pas les faits. "Je faisais cela pour ma consommation personnelle. J’avais une dizaine de clients, mais tous n’étaient pas à moi. C’est Pauline qui me fournissait la drogue. Je l’ai payée au fur et à mesure", a-t-il déclaré lors de l’audience.

Quant à la jeune femme, elle conteste juste la période infractionnelle. "J’ai vendu de la drogue mais seulement depuis le mois de septembre 2020. Je faisais aussi cela pour ma consommation personnelle. Je prenais 0,2 gr de cocaïne. J’avais 4-5 clients réguliers maximum. Ils venaient chercher leur drogue à la maison. Ils savaient que j’étais là quand la fenêtre de l’étage était ouverte".

Le procureur du roi a requis la même peine pour les deux prévenus, à savoir : deux ans d’emprisonnement. L’avocat de Raphael a sollicité la suspension du prononcé. Celui de Pauline a demandé une peine de probation autonome.

Le jugement sera rendu le 22 juillet.