En 2021, la ville de Charleroi va donner un coup d’accélérateur à son plan de relighting : onze écoles, académies, crèches et une infrastructure d’accueil pour les plaines de jeux et les seniors vont en bénéficier, à hauteur d’un peu plus d’1,6 million d’euros. 

Cela représente plus de 70% de l’investissement total dédié à ce programme de modernisation qui va apporter un triple bénéfice : d’abord, une baisse des dépenses de consommation électrique pour ces bâtiments; ensuite, une diminution des gaz à effets de serre ce qui est bon pour le climat; et enfin, une amélioration du confort visuel grâce au recours à des technologies LED performantes…

L’échevin Xavier Desgain en charge des Bâtiments et de la Transition écologique le rappelle : la ville a clôturé l’an dernier le relighting des infrastructures sportives en indoor, une opération appelée à s’étendre à l’extérieur sur des terrains de foot. Les études débuteront cette année. Une année faste pour le renouvellement de l’éclairage dans les écoles. "Dans ce cadre, nous avons mobilisé un budget d’investissement de 2,25 millions d’euros en quatre ans", indique Desgain. "Après un démarrage ralenti par la pandémie, nous allons monter en régime." 

Onze bâtiments sont repris dans le planning, avec des interventions allant de 15.000 à plusieurs centaines de milliers d’euros comme l’école du Roton, le plus gros morceau du programme (0,4 million), le conservatoire de musique de Charleroi (0,32 million) ou l’école du Centre à Dampremy (0,2 millions). 

Ce programme vient en complément des rénovations énergétiques réalisées dans le cadre de dispositifs comme Renowatt (Wallonie) et le tiers investisseur d’Igretec. "Nous avons passé un marché stock pour exécuter les travaux." Les mois qui viennent seront chargés.