Il prend sa mission de représentant du Sénégal avec la plus haute importance.

Si pour certains il n’y a que l’Italie comme nation étrangère représentée à Charleroi, il est à rectifier que d’autres pays disposent de points de chute dans la région dont le Sénégal, la Finlande et la France. Dans une présentation de ces différents pays et de leur vision de la première ville wallonne, nous avons souhaité nous entretenir avec les représentants de ces nations amies à Charleroi.

Le corps diplomatique est représenté par les ambassadeurs et les consuls de carrière. Ceux-ci sont considérés comme les professionnels. À côté de cela, il existe un autre réseau, celui des consuls honoraires. Ils sont bénévoles et nécessaires car tous les pays n’ont pas les capacités financières d’être représentés par des diplomates de métier. La mission des consuls honoraires est de soulager les ambassadeurs et de les représenter dans la région où ils sont installés. Le consul honoraire est aussi chargé de représenter l’ambassadeur quand celui-ci ne peut se libérer.

Nommé par le Président du Sénégal, Pierre-Paul Francotte use de son expérience et de son carnet d’adresses pour aider les expatriés qui vivent dans la région de Charleroi et plus largement dans la province du Hainaut.

Celui dont l’expérience a été sollicitée par différents ministres est un homme discret et animé des meilleurs sentiments quand il s’agit d’évoquer l’entente cordiale des 2 pays. Il est en charge de "guider" les plus de 400 ressortissants sénégalais (le compte est inconnu).

Au fil des années, il a vu Charleroi changer et se fait un plaisir de faire visiter une ville en constante évolution. "Cette ville se transforme à tout point de vue, tant au niveau patrimonial qu’économique. C’est bien plus agréable de recevoir des délégations étrangères dans ces conditions. Nous avons maintenant véritablement des choses à montrer. Il y a des événements et des musées qui existaient déjà avant mais qui ne bénéficiaient pas de la même image qu’actuellement. Nous ne pouvions pas tout monter avant. Aujourd’hui, c’est un plaisir de monter dans un minibus et de faire découvrir les activités de l’aéropôle."

Même si le consul honoraire ne commente pas la vie politique de la ville, il ne peut cacher que la ville a bénéficié d’impulsions positives commencées par l’ancien bourgmestre Jean-Claude Van Cauwenbergh et poursuivies avec vigueur par l’actuel bourgmestre Paul Magnette.

Par rapport à la communauté sénégalaise, le rôle du consul honoraire est celui d’intégrateur. "Nous pouvons être sollicités par des expatriés pour connaître le fonctionnement de nos institutions par exemple. Nous essayons également de valoriser les ressources propres au pays représenté. En Afrique de l’Ouest, il se fabrique beaucoup de jouets artisanaux en bois. Nous les emmenons dans des ludothèques. Nous sommes aussi sollicités de temps à autre par le Sporting de Charleroi afin d’aider les joueurs originaires du Sénégal dans leur installation. Sur plan politique, nous sommes aussi chargés d’organiser les élections des expatriés installés dans la région."

S’il affiche un C.V. long comme le bras, Pierre-Paul Francotte, sur le point de terminer sa dernière mission en tant que consul honoraire, promet de rester à la disposition du corps consulaire belge dont il continuera à assurer la présidence provinciale.