Alors que les écoliers ont repris le chemin des bancs, dans les académies de musique on entame la dernière semaine d'inscription avec le sourire. "Nous sommes heureux de reprendre les cours presque comme avant. Même s'il faut encore garder certaines mesures liées à la pandémie comme les gestes barrières, nous pouvons enfin permettre aux élèves de se retrouver plus nombreux en classe ou dans les ensembles instrumentaux," explique Jean-Vincent D'Agostino, directeur de l'académie de musique de Courcelles.

Si le directeur exprime sa joie d'un retour à la normale c'est que l'année dernière a été pas mal perturbée par l'impossibilité de se réunir à plus de quatre. L'un des plaisirs de la musique est le partage et l'apprentissage en groupe. L'enseignement musical avait également été perturbé par le choix qui avait été imposé aux enfants de choisir une seule activité extrascolaire. Même s'il n'avait pas duré longtemps, le débat sur la non-reconnaissance de l'enseignement musical avait fait bondir les directions et les professeurs. Très vite le calme était revenu. Il n'a plus été question d'opposer par exemple scoutisme et sport à la pratique de la musique en académie reconnue.

Après cette année chamboulée, les élèves sont donc de retour en nombre. "Nous avons quelque 600 inscriptions cette année. La guitare, le violon et le piano reste des instruments fort demandés. Cette année nous avons aussi une belle nouveauté unique dans la région qu'est la harpe pour les plus petits dès 5-6 ans. Au départ, il s'agit d'un éveil musical permettant l'approche de l'instrument adapté aux plus petits et la connaissance de la musique. Pour dispenser cet enseignement, nous nous félicitons d'avoir parmi nous Ingrid Procureur dont la pédagogie est appréciée de la vingtaine de harpistes qui suivent son cours."

Cette semaine est la dernière avant la clôture des inscriptions le 30 septembre.