Ce samedi 24 octobre, le couvre-feu instauré depuis plusieurs jours en Belgique a officiellement changé d'horaire. Alors qu’initialement, cette mesure débutait à minuit, le gouvernement wallon a décidé d’étendre le couvre-feu de 22h à 6h du matin sur toute la Wallonie.

Dans la région de Charleroi, les différentes zones de police ont veillé, lors de cette première nuit avec le nouvel horaire, au bon respect du couvre-feu par les citoyens. De l’aveu des différents chefs de corps de la région, le couvre-feu semble être bien respecté depuis son premier jour d’instauration. "Sur notre zone, il faut dire que les gens respectent bien cette mesure. Bien sûr, nos policiers ont procédé à quelques contrôles, mais cela concernait principalement des personnes qui revenaient du boulot", explique Christian Marit, chef de corps de la zone de police Brunau (Fleurus, Les Bons Villers, Pont-à-Celles).

Même son de cloche du côté de la police de Charleroi. "Il y a eu quelques infractions les jours précédents, mais c’est loin d’être la bérézina, au contraire", souligne David Quinaux, porte-parole de la zone. "Les gens sont respectueux du couvre-feu."

La première nuit du couvre-feu étendu par le gouvernement wallon a été également calme à Courcelles. La zone de police des Trieux indique avoir dressé un seul procès-verbal pour non-respect de la mesure. 

À Châtelet, les policiers ont procédé à deux verbalisations pour rassemblement nocturne lors du couvre-feu.