A J+4 après les élections, aucun pacte de majorité n'a encore été signé à Pont-à-Celles. 


Le PS, qui perd deux sièges mais reste le principal parti cellipontin (8 sièges), mène la barque des négociations. Ses interlocuteurs potentiels: 
  • IC: la liste de Luc Vancompernolle, échevin MR sortant, fait 7 sièges, impressionnant pour une liste qui n'existait pas il y a trois mois.
  • MR: menés par Philippe Knaepen, les libéraux sont tombés à 6 sièges (ils en perdent 3 par rapport à 2012).
  • Ecolo: stables, avec une très légère augmentation des voix, les Verts gardent 3 sièges.
  • PP: le parti populaire fera son entrée au conseil avec 1 siège.
Le premier interlocuteur, c'est logiquement la 2e force politique de la région: IC. Après s'être réunis mardi soir, chacun de leur côté, les deux partis se sont rencontrés ce mercredi soir pour parler d'un futur pacte de majorité. 

"La rencontre était positive et constructive, chaque formation retourne vers sa base, d'autres rencontres sont programmées", expliquent Pascal Tavier (PS) et Luc Vancompernolle (IC). 

"On en est là, on va seulement entrer en négociations pour savoir si nos projets sont compatibles, et quels accords peuvent être trouvés: on discutera bien sûr de qui prend combien de sièges dans le collège, des potentiels noms qui viendraient rejoindre l'équipe du bourgmestre, de la politique qu'on peut mener à deux, etc." explique Pascal Tavier (PS), tête de liste et plus que probablement futur bourgmestre. "Mais, il faut le dire et même si je ne suis pas spécialement le plus grand fan de Jean-Luc Dehaene: tant qu'il n'y pas d'accord sur tout, il n'y a d'accord sur rien."

Par contre, il n'est pas impossible qu'Ecolo soit invité à la table des négociations. "Rien n'est fait, je le répète!", continue le socialiste. "Mais, et là je ne fais que parler, si on peut signer avec IC, on serait à 15 sièges contre 10. Est-ce que c'est suffisant? Si on trouve que c'est un peu trop inconfortable, on peut imaginer une coalition à 18 contre 7."

Le MR sera-t-il d'office exclu? "Non, je ne peux pas dire: on n'ira jamais avec le MR... Mais l'objectif aujourd'hui est clairement de trouver un accord avec IC. Et ça s'arrête là. J'ai lu dans la presse que je discutais avec le MR, ce n'est pas vrai non plus. Pour l'instant, l'objectif du PS est de parvenir à un accord avec IC." Pour tout le reste, on verra plus tard. 

Pour le futur collège, la question reste ouverte. Au-delà du tiers de femmes qui doivent être présentes légalement (ce qui ne devrait de toute façon pas poser de problème vu les voix obtenues), "on veut procéder par voix de préférence dans la mesure du possible. Maintenant, c'est sûr qu'on ne peut pas donner l'échevinat des finances à quelqu'un qui n'y connait rien, par exemple. C'est tout ce que je peux dire pour l'instant." Par contre, de ce qu'on a entendu, Christian Dupont, bourgmestre sortant et à la tête de la commune depuis 30 ans, 2e ex-aequo en voix chez les socialistes, pourrait bien ne pas se retrouver au collège pour laisser sa place à la jeunesse.


NdlR: si on ne parle pas d'une autre coalition possible, à savoir MR-IC, ou MR-IC-Ecolo, c'est parce que Luc Vancompernolle n'a pas quitté le MR en bons termes et qu'on ne les imagine pas gouverner ensemble. Ce n'est pas à exclure, mais ça semble tout de même fort peu probable. Quant au PP, il semble exclu d'office.