Suspectée d'avoir effectué six opérations frauduleuses sur le compte bancaire de sa belle-mère, Karine clame son innocence ce mardi matin, les larmes aux yeux. Si le dossier fait état de six retraits frauduleux, les 16 et 17 juillet 2019, pour un montant total de plus de 17.000 euros, aucun élément ne permet de confirmer la culpabilité de la belle-fille. « Pour mettre fin au suspense, je requiers l'acquittement de la prévenue. Je ne peux pas prouver quoi que ce soit puisqu'il n'y a rien dans le dossier », lance la substitute Coduys.

Selon cette dernière, ce dossier n'aurait même pas dû être fixé devant un tribunal correctionnel puisqu'il s'agit d'un litige purement civil. Karine, elle, a expliqué avoir effectué des versements du compte bancaire de sa belle-mère (pour lequel elle avait procuration) vers son compte personnel. Le tout, avec l'accord de l'intéressée, dans le cadre de travaux. « Elle ne se plaisait pas en Espagne, avec mon papa, et elle avait évoqué le fait de revenir en Belgique. Elle m'a demandé de garder l'argent qu'elle devait retoucher pour faire des travaux à mon domicile pour l'accueillir. »

Le son de cloche du parquet est également partagé par Me Amrani, à la défense. Jugement début avril.