En juillet 2019, Vanessa* était âgée de 12 ans et était scolarisée en sixième primaire. Mal dans sa peau, la mineure exprimait même des envies suicidaires, comme elle l’a confié à Renaud. Ce dernier, 23 ans à l’époque, venait tout juste d’être papa. Sa compagne était encore à la maternité quand Renaud a décidé de tchatter avec Vanessa.

C’est après une invitation sur Facebook que les messages ont débuté avec la mineure qui habite dans le même quartier. Et Renaud est parfaitement au courant de l’âge de Vanessa puisque c’est la petite sœur d’une de ses connaissances. Rapidement, la discussion dévie vers le sexe et Renaud n’hésite pas à se montrer direct, profitant de l’absence de sa compagne qui vient tout juste d’accoucher de son enfant : "Je voulais coucher avec elle pour fêter l’enterrement de ma vie de jeune homme. Peu importe son âge, c’était juste pour un soir et basta", a-t-il détaillé dans son audition.

Il envoie une photo de son sexe en érection, invite la jeune fille à envoyer des "nudes" ou à s’éclipser pour le rejoindre dans le quartier. Fort heureusement, le grand frère de Vanessa intervient et découvre tous les messages. 

Pour le parquet, le prédateur sexuel doit être lourdement condamné. Une peine de 5 ans de prison est requise contre Renaud, jugé par défaut. Le jugement sera prononcé le 10 septembre prochain.

* le prénom a été changé pour préserver l'identité de la victime.