Créée en décembre 2003 à l'initiative de la ville de Châtelet, du CPAS et de l'ALE, Sambre Service est une coopérative à finalité sociale veillant à l'insertion socio-professionnelle et offrant des services aux personnes.

Si dans un premier temps leurs activités peuvent être comparées à une entreprise de titres et services avec des offres de prestations d'aide à domicile, d'aide ménagère ou encore de repassage, le président Michel Mathy en offre une autre vision basée sur l'humain. "Nous savons que nous avons des activités communes et qu'il s'agit d'un secteur concurrentiel mais nous voulons nous démarquer en encadrant nos travailleurs afin qu'il se sentent bien et bénéficie des meilleures conditions de travail. Nous accompagnons la formation et la mise à l'emploi de personnes sans qualifications bénéficiant du chômage ou de l'aide sociale depuis au moins 2 ans."

La réussite est telle que des nouveaux locaux viennent juste d'être inaugurés à Thuin à la Drève des Alliés. Dans le nouveau bâtiment acquis et rénové pour la somme de 700.000 euros, 4 postes de repassage flambant neufs ont été installés. D'une valeur individuelle de 4.500 euros, il permet aux travailleuses de profiter des meilleures installations.

© D.R.

Avec presque 20 ans d'existence, la coopérative à finalité sociale affiche un bilan plus que convainquant. Aujourd'hui ce sont 100 travailleurs représentant 80 équivalent temps-plein qui veillent à satisfaire les quelque 800 utilisateurs.

© D.R.

Pour encadrer les travailleurs, Sambre Service s'est formée autour d'une structure efficace et présente. Non seulement il existe une assemblée générale, un conseil d'administration et un administrateur délégué mais la structure possède un service d'accompagnement social qui reste aux côtés des travailleurs afin de répondre aux questions et favorise l'implication des travailleurs dans la gestion de l'entreprise. "Nous sommes heureux de constater que nos travailleurs croient en ce qui aussi leur projet. Nous avons chez nous des personnes qui sont là depuis le début. 2 d'entre elles ont même pris leur pension récemment." A côté de cet aspect humain, il y a également la question des salaires qui sont au-dessus de la moyenne.

Le futur s'annonce bien car un nouveau projet d'une valeur de 500.000 euros vient de voir le jour à Châtelet. Le but est également d'y créer une centrale de repassage ainsi que des appartements sociaux.