Sambrinvest veut se positionner comme acteur incontournable du financement des entreprises et de la structuration du développement économique de la région de Charleroi. Avec le plan Catch, initié par le gouvernement wallon pour la relance de Charleroi - au niveau économique et pour la création d’emplois - après la fermeture de Caterpillar qui a pris fin, il fallait continuer la mission de placer Charleroi dans des secteurs clés pour l’avenir du bassin de la métropole, notamment la Biotech, le Digital et l’Advanced Manufacturing, mais aussi l’écosystème naissant Food. C porté par Charleroi Métropole.

"Pour ce faire, Sambreinvest s’impliquera dans le montage et le développement de projets sectoriels d’envergure, à l’instar du projet A6K", note l’invest, qui entend jouer un rôle central de catalyseur du rayonnement économique de la région.

À son actif, l’invest compte déjà, en plus de sa mission d’accompagnement des PME industrielles et de service, la mise en place d’un écosystème digital, à travel un espace de travail Co. Station et un accélérateur Digital Attraxion. Depuis trois ans, Sambrinvest s’est structurée autour de trois pôles : généraliste, biotech et numérique. Une étude stratégique menée avec le bureau de consultance Roland Berger suggère de poursuivre sur cette voie, en renforçant le côté "ouvert à tous secteurs d’activité" et en étendant son offre de services au-delà du financement, notamment l’immobilier structurant et l’accompagnement des entreprises dans leur développement.

Pour y arriver, Sambrinvest veut s’appuyer sur ses partenaires, dont Igretec et Charleroi Entreprendre : "On a intégré depuis plusieurs années déjà la nécessité d’évolution dans un monde économique et financier en perpétuelle mutation. On doit s’impliquer dans le développement des écosystèmes afin de créer une réelle plus-value pour les PME et l’économie de la région" déclare Anne Prignon, la CEO de Sambrinvest.