A Charleroi, 1000 personnes passent par les abris de nuit du CPAS de Charleroi. Ce qui a poussé ce dernier à améliorer ses infrastructures pour accueillir les SDF. "Nous avons rentré un permis pour aménager le bâtiment du Spinois. A l’étage seront aménagés 48 places. Cet abri de nuit sera en bon état et plus moderne que celui de Dourlet", affirme Philipe Van Cauwenberghe, président du CPAS.

© Della Mora

Ce nouvel abri accueillera huit places dédiées spécialement aux femmes. Cet espace se veut relativement autonome et elles disposeront de sanitaires spécifiques. Elles seront isolées de l’autre partie du bâtiment. Trois places seulement étaient mises à disposition de ces dernières à Dourlet. Une autre partie des lits seront dédiés à des "lits à projets", ceux-ci seront attribués à des personnes qui bénéficieront d’un accompagnement plus structuré.

De plus, un déménagement pour le personnel sera prévu. Leurs bureaux seront installés dans des préfabriqués. "L’idée est de regrouper le personnel dans un seul endroit. C’est-à-dire que le personnel qui s’occupe de l’accueil du jour croisera celui qui s’occupe de l’accueil de soirée", rajoute-t-il. Ce qui contribuera à l’échange d’une meilleure information. L’aménagement des modules est un projet de 350.000 euros. Ils comprendront quatre bureaux de trois personnes, un bureau QG de 13 personnes, trois bureaux de consultation et une salle de réunion de 20 personnes. Le permis devrait être attribués fin novembre selon le président du CPAS.

Ce nouveau projet d’abri de nuit aura l’avantage de se situer au centre-ville dans un quartier à faible densité de population pour éviter toute nuisance.

En ce qui concerne l'ancien abri de nuit du Dourlet, il fermera ses portes en 2021. Plusieurs idées ont été émises pour le transformer.