Ce jeudi, Sébastien brille par son absence, au grand regret de la partie civile et du parquet, qui auraient aimé écouter les explications de Sébastien. Parce que ce dernier a adopté un comportement qui pose question. Notamment, le 19 novembre 2018.

Ce jour-là, Sébastien a envoyé plusieurs messages désagréables à Clara (prénom d’emprunt), amie de la fille de Sébastien et seulement âgée de 14 ans. Malgré la différence d’âge, Sébastien a pourtant déclaré sa flamme à l’adolescente. « Est-ce que je peux te dire quelque chose ? Tu es très jolie », lui a notamment envoyé Sébastien, tout en ayant connaissance de l’âge de la victime. « Il lui a même dit que c’était dommage qu’elle n’ait que 14 ans puisqu’il se voyait aller plus loin avec elle », confirme le substitut Brichet.

Un peu avant, entre août et octobre 2018, Sébastien a menacé la fille de son ex-compagne en la provoquant pour se battre avec elle. Le 8 juillet 2019, Monica a subi des coups de poing et de pied de Sébastien lors d’une bagarre sur la voie publique.

Avant tous ces faits, Sébastien a commis un vol avec effraction en 2017, au domicile de Jérôme. « Il y a dérobé deux ordinateurs portables et un smartphone. » Pour ce vol, Sébastien a été trahi par son pouce gauche, qui avait laissé deux traces au domicile de Jérôme.

Vu que Sébastien n’assume pas ses responsabilités puisqu’il est absent et jugé par défaut, une peine de deux ans de prison ferme a été requise contre lui. Jugement le 1er avril.