Charleroi

Abdallah A., 33 ans, a été condamné à la prison ferme pour avoir agressé gratuitement Bernard, septuagénaire.

Il paye en fait aujourd'hui son lourd passé judiciaire de récidiviste : condamné à six reprises pour des vols avec violence, Abdallah se trouvait dans le métro lorsqu’il a, sans raison, agressé Bernard, 78 ans, à la station Beaux-Arts, à Charleroi. C'était le 7 avril dernier.

Bernard se trouvait en compagnie de sa femme. Il allait se rendre sur le marché dominical du centre-ville. Alors qu’il remontait les escalators de la station de métro, Abdallah A. lui a porté une balayette et l'a frappé au sol. Le voleur s’est emparé du portefeuille et du GSM de la victime, après lui avoir arraché sa veste. 

Devant le tribunal, le suspect se défend en expliquant être intervenu alors que la victime se disputait avec son épouse. Ce n'est pas la seule justification farfelue que livre Abdallah au tribunal : poursuivi également pour un vol avec effraction le 25 mars dernier à La Louvière, le prévenu contestait, disant au juge qu'il pensait "dormir chez un ami" après avoir bu lors du carnaval de Binche, alors qu'il était dans la maison d'un inconnu.

Lors de l'audience, le ministère public avait requis une peine de 5 ans de prison ferme pour Abdallah, vu son état de récidive et son passé de délinquant. Me Thomas Puccini, avocat de la défense, plaidait pour sa part "une peine raisonnable" pour son client : "il raconte une scène surréaliste pour La Louvière, mais c'est un toxicomane avéré. Le problème, c'est qu'il y a une perte de contrôle avec les produits stupéfiants et l'alcool."

Ce mercredi, le tribunal a rendu justice à Bernard en condamnant Abdallah à une peine de 6 ans de prison ferme.