Entre 2016 et 2019, Diyâa, a fortement nui à Céline (prénom d’emprunt), grande adolescente quand les faits ont commencé… Soi-disant amoureux de cette dernière, l’étudiant a envoyé plusieurs courriers, plusieurs messages et plusieurs mails pour "conquérir" le cœur de Céline. Mais les sentiments n’ont jamais été réciproques... "Elle ne voulait pas donner suite. Elle lui a répondu franchement pour lui faire comprendre. Mais malgré plusieurs rappels à l’ordre, il n’a pas arrêté ses agissements", indiquait Me Beia, représentant la jeune femme.

Diyâa n’a jamais pris en compte les avertissements de la jeune fille et a également envoyé des messages et des mails aux proches de Céline, dont son père et sa petite sœur, jusqu'à menacer la jeune femme en bout de course.

Le 31 décembre 2016, Diyâa a même menacé les ex-copains de Céline. 

Sans surprise, le parquet avait requis un internement, sur base d’un rapport d’expertise remontant à octobre 2019 qui confirmait l’existence d’un trouble mental au moment des faits, mais également lorsqu’il a été examiné. Une mise à jour plus tard, le trouble mental dans le chef de Diyâa a été confirmé. 

Sans surprise à nouveau, le tribunal correctionnel a donc prononcé l’internement.