Christopher s’est toujours bien entendu avec Madissone, la femme qui partageait la vie de son frère. Mais lorsque le couple s’est séparé, les relations se sont refroidies. Le 14 juillet 2020, à Thuin, Madissone est en plein emménagement juste à côté du domicile de son ex-beau-frère…

Ce dernier avait accepté de garder plusieurs de ses affaires chez lui. Ce jour-là, Madissone se montre de plus en plus insistante pour récupérer ses affaires. Ce que Christopher semble refuser… "Elle voulait récupérer ses vêtements à tout prix, mais on était en train de souper. Et après, elle et d’autres personnes ont tenté d’entrer chez moi par effraction", explique Christopher à la barre du tribunal correctionnel.

D’après l’ex-belle-sœur, Christopher s’est énervé, a dégainé son pistolet Airsoft pour tirer dans la cuisse de Madissone. Une amie à elle, également présente sur place pour aller chercher les cartons, a été témoin de la scène. Un constat de lésion confirme même une blessure à la cuisse de Madissone. Ces éléments confortent donc la thèse défendue par la victime.

Mais Christopher n’en démord pas et plaide son acquittement, jurant qu’il n’y a pas eu le moindre coup porté. "Et puis même si j’avais tiré, c’est son amie qui aurait été blessée, pas elle puisqu’elle se trouvait derrière sa copine." Pour le parquet, Christopher a bon lorsqu’il revient sur le contexte de la scène, mais se trompe sur la fin de l’altercation. Une suspension simple du prononcé ou une peine de travail autonome est requise, puisque Christopher n’a aucun antécédent judiciaire.

Jugement le 20 mai.