Charleroi

Après avoir été gravement blessée dans l'accident survenu ce mercredi à Marchienne-au-Pont, Soumia, 19 ans, est sortie du coma. La jeune fille va mieux, pour le plus grand bonheur de sa famille.

Mercredi matin, vers 4h45, un terrible accident avait eu lieu sur la route Latérale, à Marchienne-au-Pont. Un véhicule, avec six personnes à son bord, avait fait "un tout droit" dans un virage. La voiture avait violemment percuté un bloc en béton avant de se retrouver dans une barrière du pont surplombant le canal Charleroi-Bruxelles. Les six personnes à l'intérieur de l'habitacle avaient été gravement blessées. 

Trois d'entre elles se trouvaient dans un état critique dont Soumia, 19 ans, originaire d'Anderlues. Elle semblait être la plus touchée. Les pompiers de Marcinelle avaient procédé à sa désincarcération après qu'une partie de la barrière l'avait transpercé au niveau du thorax. Rapidement emmenée à l'hôpital, la jeune femme avait été opérée avant d'être plongée dans un coma artificiel. Aujourd'hui, toute la famille est soulagée. Soumia s'est réveillée et semble aller de mieux en mieux: "Elle a encore mal quand elle respire mais elle est hors de danger", explique Yesmina, la grande soeur de Soumia. 

© FVH

Beaucoup de chance

Si le soulagement est énorme, c'est parce que Soumia est passée à deux doigts de la mort: "Une partie de la barrière l'a traversé entre sa poitrine pour sortir derrière. Fort heureusement, ni le coeur et ni la colonne vertébrale n'ont été touchés". Petit à petit, la jeune fille, actuellement hospitalisée à l'hôpital Marie-Curie à Lodelinsart, se remet de l'accident: "Elle a encore des douleurs mais elle va de mieux en mieux. Elle a perdu un bout de poumon mais cela n'aura aucune conséquence sur ses capacités respiratoires".

Les jeunes rentraient de soirée

Un expert du parquet de Charleroi était descendu sur place afin de dresser un rapport sur les circonstances précises de l'accident. Contacté, Vincent Fiasse, le procureur du Roi de Charleroi, signale qu'il est encore trop tôt pour connaître les conclusions de l'expert. Soumia était restée consciente après l'impact. Sa soeur Yesmina confirme que la bande de jeunes rentraient de soirée après avoir fêté la fin de la période d'examens scolaires. Concernant les cinq autres blessés, Yesmina confirme qu'ils ne seraient plus en danger.