Ce samedi, la président de la SPA Michèle Vandersmissen et toute son équipe avait mis les petits plats dans les grands pour accueillir enfin les visiteurs et les candidats bénévoles au sein de leurs locaux. La pandémie liée à la Covid avait mis les activités publiques à l'arrêt bien qu'il ait toujours été possible de s'y rendre pour adopter un animal. "C'est la première grosse fête qu'on peut organiser depuis pas mal de temps. Nous avons accueilli le public autour de diverses activités comme une balade canine et la présentation de notre service d'inspection pas toujours connue du grand public," explique enthousiaste la présidente.

Avec quelque 700 plaintes cette année, ce service a fort à faire. Même si la raison n'est pas toujours valable, les inspecteurs se déplacent à chaque fois afin de constater par eux-mêmes le degrés d'intervention. Que ce soit pour des raisons de maltraitance animale, de décision de justice ou autres conflits de voisinage, les bénévoles restent sur les starting-blocks.

La présidente fait aussi le triste constat que la reprise économique pourrait être un facteur sur la recrudescence des abandons d'animaux. "Il n'y a pas de retour des animaux adoptés pendant les différents confinements par contre, il semble, sans en avoir la certitude, qu'avec la reprise des activités économiques il y ait plus d'abandons."

Pour l'instant, le refuge affiche complet et toutes les familles d'accueil sont sollicitées.

Michèle Vandermissen lance un appel aux bénévoles qui souhaitent s'investir au nom du bien-être animal.

Cette journée festive et de retrouvaille est la première d'une série. D'autres journées à thèmes seront organisées les 10 et 11 décembre pour le Noël des animaux avec une nocturne le 10 décembre.

© NGOM (la présidente Michèle Vandersmissen et le directeur Franck Goffaux étaient à la fête ce samedi.)