Lors de son audience, ce lundi, à la 10èmechambre correctionnelle du tribunal de Charleroi, Jean-Pol n’a pas contesté les faits reprochés : la détention d’une arme à feu et de cannabis.

Toutefois, le prévenu est clean depuis plusieurs mois. Il se soigne dans une résidence thérapeutique à Châtelet depuis le 13 janvier 2021. "A la base, je suis alcoolique. Dans la thérapie, il y a plusieurs étapes. Je vais arriver dans la dernière phase", a-t-il déclaré au juge.

Son avocate a souligné l’attitude dynamique de son client. Elle a donc sollicité un sursis probatoire.

Le jugement sera rendu le 27 septembre.