En décembre 2020, le couvre-feu nous a tous privés de circuler sur la voie publique entre 22h et 6h du matin. Et la règle a été la même pour tous. Mais chez certains, ce couvre-feu a eu du mal à passer. Dimitri, le Castellinois, se retrouve devant la justice parce qu'il a jugé bon de ne pas respecter cette mesure exceptionnelle compte tenu de la situation sanitaire. Le 2 décembre, il a été surpris dans une VW avec un ami par la police locale.

"Emprisonné chez moi"

Et ce lundi matin, Dimitri a démontré à la justice son manque de civisme en critiquant ouvertement la mise en place du couvre-feu. « C'est impossible pour moi de rester emprisonné chez moi pour quelque chose que je n'ai pas fait. Je ne trouve pas cela normal. Cette règle n'est en aucun cas justifiée », explique le prévenu.

Sans aucun motif valable pour se retrouver à l'extérieur, Dimitri a donc été invité à payer l'amende de 250 euros. Ce qu'il a refusé, en lançant à une policière : « je suis libre moi, Madame. » Même si le parquet peut entendre que Dimitri conteste l'arrêté royal, une sanction pénale doit être prononcée. Le parquet requiert une peine de 3 mois de prison avec sursis et une amende ferme de 250 euros.

Amende que Dimitri a déjà prévenu qu'il ne payerait pas, faute de moyens financiers. Jugement dans un mois.