Le tribunal correctionnel de Charleroi a, ce lundi 22 mars, octroyé une mesure de faveur à Abdelkarim et acquitté Jihad. Ces deux hommes étaient poursuivis pour avoir participé aux activités d’un groupe terroriste.

En réalité, Abdelkarim a envoyé, à quatre reprises, de l’argent à son fils parti depuis 2012 en Syrie pour y intégrer un groupe terroriste qui a fait allégeance au groupe État islamique. Jihad, le beau-frère, avait reconnu avoir servi d’intermédiaire pour l’envoi de cet argent, sur demande de son beau-père.

Le tribunal a estimé qu’Abdelkarim avait agi dans un contexte familial particulier, notamment pour convaincre son fils de revenir en Belgique… Le père de famille a obtenu une suspension du prononcé pour 5 ans.