Le 20 août 2018, au domicile de son épouse, Olivier n'avait ni bu ni consommé de produits stupéfiants quand il a pété les plombs. Le quinquagénaire était à bout à la suite de nombreux problèmes privés. Après une visite chez sa nièce, Olivier s'est rendu chez son épouse. Sur place, le drame a été frôlé de peu...

Olivier n'a pas apprécié que son ex-épouse ait changé d'avis sur la vente de la maison. "Nous avons eu une dispute qui a mal tourné. Elle ne voulait plus vendre la maison et j'avais besoin d'argent", confirmait Olivier, qui a voulu "intimider" la victime en allant chercher un bidon d'essence dans le garage. "J'ai déversé de l'essence sur le sol de la cuisine, avant d'aller chercher un briquet et de jouer avec." Olivier a été acquitté pour la tentative de meurtre puisqu'il n'a pas déversé de l'essence sur son ex-épouse.

La victime a pu compter sur l'intervention de sa sœur pour échapper au pire. Par la suite, Olivier, lui, a porté des coups à sa belle-sœur et à son épouse en dehors de la maison et a verbalement menacé les deux femmes. Une peine de 4 ans de prison, avec un sursis, était requise par la substitute Marr.

La suspension simple du prononcé plaidée par la défense n'a pas été octroyée. À la place, le tribunal correctionnel a préféré une peine de travail. Si les heures ne sont pas totalement effectuées, une peine de 3 ans de prison attend le prévenu.