L’homme, originaire du Nigéria, a tenté de se rendre à Las Palmas en Espagne avec une importante quantité de stupéfiants planquée dans quatre boîtes de jeux pour enfants et dans une boîte de farine africaine.

Thompson est considéré comme un passeur. Le 31 mars 2019, la police de l’aéroport de Gosselies reçoit des informations concernant deux hommes suspectés de transporter des produits stupéfiants sur eux. Thompson, l’un des deux suspects, est interpellé par les agents. Une fouille corporelle est menée, mais aucun produit n’est découvert sur lui et à l’intérieur de son bagage à main. Mais Thompson a un bagage en soute. La valise est fouillée et les policiers découvrent 7kg de cocaïne et 735g d’héroïne minutieusement planqués dans quatre boîtes de jeux pour enfants « Penguins Pool Party » et dans une boîte de farine africaine.

Entendu sur les faits, Thompson est en aveux, mais ne souhaite pas dire pour qui il travaille, de peur de représailles sur sa famille qui se trouve au Nigéria. Mais il précise que c’est la première fois qu’il tente de faire passer de la drogue pour d’autres personnes, à qui il a emprunté de l’argent pour ouvrir un commerce lorsque les banques lui ont refusé le moindre crédit.

Ndidi, compagne de Thompson qui vit du côté d’Ostende, est également poursuivie. Cette dernière a passé commande auprès de divers magasins pour trois boîtes de jeux utilisées par Thompson pour planquer la drogue. Une importante somme de 14600 euros est découverte au domicile de Ndidi lors d’une perquisition. Mais la mère de famille jure qu’il ne s’agit pas de l’argent du trafic, mais de l’héritage de sa sœur décédée quelques mois avant.

Le ministère public a requis une peine de 6 ans de prison ferme contre Thompson et une peine de 18 mois de prison contre sa compagne, sans s’opposer à une mesure de faveur compte tenu de son rôle moins important dans le trafic. La substitute Coduys a également requis la confiscation des 14600 euros. Jugement, le 13 mai.