La ville commence par 326 luminaires qui seront remplacés en 2020.

Depuis 2016, la ville de Thuin mène divers projets pour faire des économies d’énergie. Et elle poursuit ses objectifs durant cette mandature.

De 2016 à 2018, il y a eu 4 phases de remplacement de luminaire à vapeur de mercure, au total 1 300 luminaires avaient été remplacés. Cela a permis de diminuer de 75 % la consommation d’énergie pour les luminaires installés, ce qui représente 60 000 euros par an. Au mois d’octobre 2019, une nouvelle convention a été approuvée. Elle consiste à remplacer le parc d’éclairage public communal en vue d‘une modernisation en LED. Au total, 1 666 points lumineux seront modifiés en 5 ans.

La 1ère phase a été approuvée ce mardi au conseil communal. C’est 326 points lumineux qui seront remplacés en 2020. Il s’agit ici, de lampes sodium type basse pression (284) et quelques lampes à halogénures/iodures métalliques (42), par du LED. Les rues concernées sont : route de Sartiau (de la rue de la barrière à la rue du Moulin sonnet), chemin des Maroëlles, rue St-Nicaise, Drève des Alliés (du CPAS jusqu’à la rue Point du jour), rue de Thuin (du chemin de la Folie jusqu’au carrefour de Gozée), rue Vandervelde (de la grattière à la rue Armand Bury), rue d’Anderlues (limite de Lobbes au tournant avant la rue de Bethléem) et la rue de Bethléem.

La ville de Thuin s’attaque d’abord aux plus anciens points lumineux, c’est pourquoi ces parties de rues sont privilégiées cette année. La modernisation de l’éclairage public devrait engendrer une économie d’énergie annuelle de 127 611 kwh, soit un gain financier de 25 510 euros, d’après la ville. Et cela, en supplément des économies réalisées grâce au remplacement du premier projet.