Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné jeudi un homme à exécuter une peine de travail de 140 heures. L'homme était poursuivi pour avoir agressé un riverain, le 2 avril 2016, en rentrant de soirée. Le voisin avait demandé au groupe de faire moins de bruit dans la rue. Le prévenu reconnaissait avoir vu rouge.


Le 2 avril 2016, à 2h00 du matin, une bande d'amis de Thuin rentrait de soirée. Un riverain est allé à la rencontre des jeunes présents dans la rue, afin de demander au groupe de se calmer car il souhaitait dormir paisiblement. Les fêtards ont refusé et répondu par des insultes. 

L'homme a décidé d'abandonner et de retourner dans son domicile mais le prévenu, 20 ans au moment des faits, a vu rouge, attrapé le voisin et lui a porté des coups de poing et de pied. La victime est tombée au sol mais son calvaire a continué. 

La victime a subi une fracture de l'épaule et de son nez à la suite des coups. 

Le ministère public avait requis une peine de deux ans de prison à l'encontre de Valentin, sans toutefois s'opposer à un sursis. Ce dernier ne possédait qu'un seul antécédent judiciaire en matière de roulage et n'avait jamais été condamné par le tribunal correctionnel. 

La défense a plaidé une suspension du prononcé, soulignant le comportement de son client, juste après les faits. Interpellé par la police, le jeune homme s'était directement inquiété de l'état de santé de la victime. 

Depuis les faits, l'avocate de la défense a signalé au tribunal que son client a obtenu son bachelier en marketing et qu'il travaille à temps plein.