Deux ponts reconstruits sur la Sambre

Chantier spectaculaire d’Infrabel entre Thuin et Lobbes.

D.A.

Chantier spectaculaire d’Infrabel entre Thuin et Lobbes.

Pour sécuriser l’infrastructure et minimiser l’impact des travaux sur la circulation des trains, Infrabel a fait suspendre le trafic ferroviaire de la ligne 130A Charleroi Erquelinnes jusqu’au 4 juillet prochain.

Sur environ 5 kilomètres entre Thuin et Lobbes, trois ponts de chemin de fer vont être remplacés, dont deux surplombent la Sambre. Pour cette raison, la navigation est aussi interdite sur le tronçon durant cette période. Des liaisons routières sont inaccessibles à Lobbes, ce qui a imposé l’installation d’un important dispositif de déviations. Comme l’explique le porte-parole d’Infrabel Arnaud Reymann, ce chantier s’inscrit dans le cadre d’un programme de modernisation entamé dans les années 1990. "En l’espace de deux décennies, neuf ponts ont déjà été renouvelés", précise François Pierret, ingénieur dirigeant de ce chantier entré dans sa phase la plus spectaculaire.

Sur place, trois équipes d’une cinquantaine de techniciens et ouvriers en génie civil travaillent jour et nuit à l’exécution. "Lors de la modernisation précédente qui avait concerné trois ponts et un tunnel, le trafic ferroviaire avait été maintenu, mais le chantier s’était étalé sur trois ans car une des deux voies était alternativement fermée, explique François Pierret. Ici, nous avons privilégié la rapidité."

Deux immenses grues de 1 600 tonnes sont mobilisées au pied de chacun des ponts fluviaux : ce sont elles qui vont soulever et déplacer jusqu’aux culées les éléments préfabriqués d’un poids total de 280 tonnes. Vu la masse, il s’agit de grues balances, équilibrées par un contrepoids. Cela évite tout risque de basculement de la charge. Le sommier du pont n°8 de Thuin sera placé ce mardi, le tablier sera coulé dans la foulée. Ce marché d’un montant de 5,95 millions a été attribué à l’association Franki-De Cocq.

La préparation du chantier a démarré en mars, mais c’est depuis presque un an que la préfabrication des structures métalliques a commencé en usine. Elles sont montées et assemblées sur site : leur grand intérêt sera acoustique, car réduisant considérablement le bruit pour les riverains par rapport aux anciens ouvrages âgés de 70 ans. C’est la première fois qu’Infrabel coupe le trafic sur cette ligne : ce choix permet d’optimiser l’utilisation des ressources humaines et d’augmenter la productivité, selon l’ingénieur dirigeant.



Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be