3 ans de prison avec un sursis de 5 ans pour avoir tiré dans le mollet de son ex-beau-frère suite à des tensions familiales

Dino avait admis avoir tiré en direction de son ex-beau-frère, pour, disait-il, se défendre d’une agression à son domicile. Le tribunal a confirmé que la victime était simplement venue sur place pour discuter.

L.C.
3 ans de prison avec un sursis de 5 ans pour avoir tiré dans le mollet de son ex-beau-frère suite à des tensions familiales
©Shutterstock

Le 8 mai 2020, à Montigny-le-Tilleul, Manuel (prénom d’emprunt), l’ex-beau-frère a été touché à l’arrière du mollet par l’un des tirs d’un 9mm de Dino. À l’origine de cette scène ô combien violente et qui aurait pu provoquer des dégâts plus importants encore : un climat électrique entre les deux camps. Manuel, qui a longtemps été en couple avec la sœur de Dino, a dû faire face à une séparation. Pas du tout au goût de ses deux enfants, qui tiennent leur mère pour unique responsable. Tensions qui sont remontées aux oreilles de l’oncle, pas content lui de l’attitude de ses neveux.

Et tout cela a provoqué la violente réaction de Dino. Selon lui, s’il avait réagi ainsi, c’était pour se défendre face à son ex-beau-frère et son neveu, venus l’agresser chez lui. Évidemment, de l’autre côté de la barre, cette version des faits était contestée. Dino a bel et bien tiré alors que les deux hommes quittaient son domicile.

Une peine de 3 ans de prison, avec sursis, était requise pour ces faits d’une extrême gravité. Ce lundi matin, le tribunal correctionnel a prononcé la peine requise par le parquet, tout en confortant la version des faits décrite par Manuel.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be