Lobbes, Sivry, Merbes et Montigny-le-Tilleul lauréates de “Cœur de village”

Dans la région, quatre communes disposeront d’une partie des 37 millions mis sur la table.

Lobbes et ses voisins profiteront chacun d'un subside pour différents aménagements.
Lobbes et ses voisins profiteront chacun d'un subside pour différents aménagements. ©Van Kasteel

Dans le cadre de plan de relance pour la Wallonie, le Gouvernement wallon a approuvé, par le biais de son ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon, la liste de 78 communes lauréates de l’appel à projets “Cœur de village”.

Pour rappel, le but de cet appel à projet était de permettre à des communes de moins de 12 000 habitants de disposer, jusqu’en 2026, d’une aide régionale de maximum 500 000 euros visant à mettre en œuvre des projets destinés à :

  • Promouvoir la cohérence et la polyvalence des bâtiments et/ou des espaces publics qualitatifs et durables pouvant être entretenus à moindre coût ;
  • Soutenir l’aménagement d’espaces publics, végétalisés, perméables et conçus pour permettre une infiltration aisée des eaux pluviales ;
  • Renforcer la sécurité et l’accessibilité pour tous des espaces publics ;
  • Renforcer la communication destinée aux citoyens.

Dans le territoire de Charleroi Métropole, quatre communes font partie des lauréats. Lobbes obtient 437 795,26 euros, Merbes-le-Château obtient 500 000 euros et Montigny-le-Tilleul qui obtient également 500 000 euros. Sivry-Rance a aussi été retenue.

Cette action vis-à-vis des communes moins densément peuplées s’inscrit dans une démarche plus globale, appelée “#Ambitionscommunes”. Cette dynamique collaborative, lancée cette année, vise à identifier les problématiques spécifiques rencontrées par ces communes et à co-construire des solutions pragmatiques et innovantes. Au départ c’est une somme de 37 millions d’euros qui était sur la table. 166 communes étaient éligibles et 132 se sont montrées intéressées.

Pour le ministre Christophe Collignon : “L’objectif principal est de soutenir des projets renforçant la convivialité et l’attractivité de ces territoires et d’intégrer diverses thématiques, telles que l’aménagement d’espaces publics, la mobilité, la numérisation ou, plus globalement, le cadre de vie. En effet, vous le savez, dans les territoires locaux les moins peuplés de Wallonie, un cadre de vie agréable, un espace public dynamique et convivial constituent souvent des atouts importants pour permettre aux habitants de se rencontrer, de s’y détendre et parfois même d’y travailler. Les espaces publics ne sont pas uniquement des zones de passage, ils remplissent une fonction économique et sociale incontestable. Et au cœur de ces territoires, les lieux publics aménagés peuvent aussi favoriser l’accueil de touristes ou de nouveaux habitants. Grâce à ces moyens additionnels, les communes de plus petite taille pourront non seulement mieux répondre aux attentes de leur population mais aussi contribuer activement, par leurs investissements dans les secteurs de la construction ou des services, au dynamisme de l’économie locale et régionale. ”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be