La prison de Jamioulx insalubre : le bourgmestre d’Ham-sur-Heure-Nalinnes menace de la faire fermer

Yves Binon (MR) veut faire bouger les choses, la prison de Jamioulx est en mauvais état et un arrêté prévoit une fermeture au 1er mai 2023 si elle n’est pas mise en conformité.

Yves Binon , bourgmestre de Ham-sur-Heure (Christophe Bortels)
Yves Binon , bourgmestre de Ham-sur-Heure (Christophe Bortels) ©Christophe Bortels

Comme de nombreux bâtiments fédéraux, la prison de Jamioulx est en mauvais état. Et comme les autres prisons belges, il y a surpopulation de détenus. “Mais la situation n’est plus possible”, constate le bourgmestre d’Ham-sur-Heure-Nalinnes, Yves Binon (MR), suite à une énième visite sur place : la prison est située sur son territoire, il a donc pris un arrêté de police pour ordonner une remise en conformité des lieux ainsi qu’une gestion de la surpopulation carcérale, sans quoi il ordonnera la fermeture pure et simple de la prison au 1er mai 2023. “Je suis responsable de la sécurité et la salubrité sur mon territoire, y compris dans les prisons”, assène-t-il.

 La prison de Jamioulx est sur le territoire géré par le bourgmestre Yves Binon
La prison de Jamioulx est sur le territoire géré par le bourgmestre Yves Binon ©- 

De quoi est-il question ? Surpopulation déjà : prévue pour 285 détenus, la prison de Jamioulx en accueille jusqu’à 415. “Le nombre maximal de détenus ne peut en aucun cas dépasser 385 personnes…” ajoute Yves Binon. Des lits doubles ont été installés dans des petites cellules, sans augmenter pour autant les sanitaires (douches, WC, etc.), “et certains nouveaux arrivants sont écroués au cachot, parce qu’il n’y a pas de cellule libre, alors que c’est normalement une punition”.

Insalubrité ensuite : des problèmes étaient déjà pointés dans le rapport 2021 de la Commission de Surveillance (CdS) de Jamioulx, “et que nous dénonçons depuis 2016 pour certains…”. Il n’y a plus de vitres sur les châssis, le chauffage – quand il n’est pas en panne – ne peut être réglé ce qui transforme les cellules en fours, le préau est décrit comme “une décharge” avec des escaliers jonchés de détritus, des champignons poussent sur certains murs et dans les douches – insalubres – les carrelages sont cassés, les robinets fuient mais surtout le nombre de cabines et la production d’eau chaude sont insuffisantes, obligeant une grande partie de la population carcérale à n’avoir accès aux douches qu’un jour sur deux. “Ce sont des détenus, pour la plupart condamnés et certains en préventive. Oui, ce sont des gens qui ont commis des méfaits, mais ce ne sont pas des chiens. Si la Belgique veut donner des leçons sur les Droits de l’Homme à l’étranger, il faut commencer par les respecter chez nous”, ajoute Yves Binon.

La prison de Jamioulx insalubre et surpeuplée

Dans son arrêté adressé au Premier ministre Alexander De Croo, au ministre le Justice Vincent Van Quickenborne, à la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, au secrétaire d’État en charge des bâtiments Mathieu Michel, au gouverneur du Hainaut Tommy Leclercq ainsi qu’au monde juridique, pénitentiaire et policier, Yves Binon pointe aussi les mesures de sécurité incendie. “J’avais pris un arrêté similaire en 2018 parce que les normes incendies n’étaient pas respectées. Juste après, l’administration a fait installer le matériel requis, mais ne l’a pas raccordé. Ça fait 4 ans, c’est incompréhensible.” Bref : si rien n’est fait d’ici le 1er mai 2023, dans six mois, il fera fermer la prison.

Des travaux ont pourtant été annoncés par le Secrétaire d’État en charge des bâtiments fédéraux, Mathieu Michel (MR) : dans son “plan pluriannuel d’investissements”, il est prévu en 2023 cinq à dix millions d’euros pour renouveler la sécurité électronique et remplacer les châssis. Une nouvelle annexe devrait ajouter 50 cellules aux 168 déjà existantes, un chantier estimé entre 10 et 15 millions d’euros, qui aidera à lutter contre le problème de surpopulation. “Peu importe, qu’ils soient prisonniers ou footballeurs, l’état de la prison est honteux”, conclut Yves Binon.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be