Cela concerne 343 luminaires publics à remplacer, essentiellement sur Gozée, et dans une moindre mesure sur Thuillies (rue de Beaumont et rue de la Cour) et permettra d’économiser 70 779 kWh par an.

Le bois de Thuin à Rance

L’approbation d’un devis relatif à des travaux sur le triage du bois de Thuin à Rance donne l’occasion de préciser que le DNF a été interpellé à propos du martelage dans ce bois, qui devra être réalisé tant que la vente du bois à l’entité de Sivry-Rance n’est pas définitivement conclue. À une question de Xavier Losseau (IC) sur le plan de gestion, la bourgmestre Marie-Eve Van Laethem répond qu’il a été demandé au DNF.

Plan de cohésion sociale

L’échevin Vincent Crampont présente le rapport 2021 du PCS, "un plan compliqué à mettre en œuvre en raison de la crise sanitaire, même si des actions ont néanmoins été menées à bien ". Des changements ont été actés le 11 février par le comité d’accompagnement, dont la suppression de l’action de médiation et de gestion de conflit puisque c’est désormais géré par les agents constatateurs de la Ville. Pour ne pas perdre les subsides 2021 non utilisés, une redistribution a été décidée, avec l’accord du référent de la Ville à la Région wallonne. Ainsi, l’action Gymsana qui bénéficiait de 10 416€ n’a coûté que 9 986€; la sensibilisation à la santé à domicile nécessitant des contacts en présentiel, elle a été réduite et seuls 19 933€ ont été utilisés au lieu des 30 044€ prévus; par contre le service Taxistop a nécessité 21 544€ au lieu des 11 044€ inscrits au budget. Le subside à l’Espace femmes, 4 000€, reste inchangé. Le subside global alloué au PCS, en tenant compte de ces redéfinitions de budget s’élève donc à 55 464€ pour 2021.

L’échevin termine en informant que le PCS aura, cette année 2022, une nouvelle mission: celle de l’accompagnement des réfugiés ukrainiens.