Thudinie – Gerpinnes Une rencontre citoyenne est organisée pour créer un moment d’échange.

La cohabitation entre agriculteurs et citoyens n’est pas toujours facile. Les habitants se plaignent régulièrement de certaines nuisances que produisent les agriculteurs : bruit, mauvaises odeurs, produits phytos, modification du paysage, etc.

À Gerpinnes, le producteur maraîcher M. Bolle subit de nombreuses plaintes de ce genre. Ce n’est d’ailleurs pas le seul, tous les agriculteurs en sont victimes un jour. L’agriculteur Bolle est l’un des plus grands producteurs de Wallonie, il occupe de l’espace, il y a énormément de passage, et ses serres sont visibles, etc. Ce qui ne plaît pas aux riverains. Beaucoup de plaintes ont été formulées à son encontre. Même s’il a déjà remédié à beaucoup d’entre elles, il y en a encore.

La commune , avec la collaboration du collège des producteurs de la Région wallonne et les Fraises du village, a décidé d’organiser une rencontre citoyenne entre les agriculteurs et les riverains. Celle-ci aura lieu le 6 septembre sur l’exploitation des Fraises du village. Cette rencontre aura pour but de confronter les réalités des agriculteurs et de leurs différentes productions avec les attentes des riverains. L’idée est de créer un moment d’échange, de communiquer entre eux. Les riverains pourront s’exprimer, et les agriculteurs aussi. "On souhaite tout expliquer aux citoyens pour éviter que l’on ne raconte n’importe quoi. Je veux expliquer les solutions que j’ai apportées aux nuisances, et renouer le dialogue avec eux. Il suffit parfois de venir me parler d’un problème et je ferai tout pour le régler", explique l’agriculteur Bolle.

Les Fraises du village ont déjà reçu de nombreuses plaintes contre elles. Notamment les nuisances sonores autour du groupe d’électrogène, mais ce souci a été rapidement éliminé. Des fascines ont été installées pour éviter les coulées de boue. Le sujet le plus polémique, c’est l’utilisation de produits phytos, pour cela un fascicule est distribué par la Région wallonne pour tout expliquer.

Les citoyens pourront donc s’exprimer, les agriculteurs entendront leurs plaintes et essayeront de diminuer les nuisances. L’important est de permettre une communication entre eux et de trouver des solutions ensemble.