L'initiative sympa est lancée par l'avocat Bertrand Dujardin, d'Erquelinnes : "il y en a qui doivent déguster, je me suis dit : pourquoi pas, on verra bien."

Cet avocat a ouvert un compte en banque, à son nom chez Beobank : BE23 9501 3270 1991. "C'est informel, l'idée c'est de réunir un peu d'argent rapidement pour aider ceux qui sont dans le besoin, parce qu'ils ont dû fermer à cause de la crise sanitaire. Je pense notamment à ceux qui doivent supporter un loyer par exemple, parce que tous les bailleurs n'acceptent pas de retarder les paiements", explique-t-il. Côté garants, le compte est géré conjointement avec Sylvie Hocquet, vice-présidente du comité des commerçants et avec le soutien de Caroline Desalle, échevine du commerce à Erquelinnes.

Pour l'attribution des fonds, il faut encore affiner les critères. "On essayera de faire au plus juste, en privilégiant ceux qui sont en grande difficulté suite à une fermeture obligatoire et qui n'ont pas d'autre source de revenus, par exemple", explique Caroline Desalle. "Je pense notamment à ce couple qui s'est lancé il y a moins d'un an, ils ont tous les deux dus fermer, et ils ont un bébé..."

L'idée est donc un don, ponctuel, pour aider les indépendants et commerçants dans le besoin. "En attendant les aides de la Région, qui sont promises mais qui risquent de mettre un peu de temps à arriver, alors que pour certains la situation est urgente."

Bertrand Dujardin et Sylvie Hocquet sont, par ailleurs, à l'écoute pour aider à déterminer des critères d'attribution. "Mais pour donner, il faut d'abord réunir des fonds."