A la fin de cet été, l'étude écosystémique sera lancée et durera 18 mois, le permis d'urbanisme sera ensuite déposé.

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions qu'après 40 ans, le projet de la RN54 avançait enfin. Sa réalisation est essentielle car elle permettra le développement socio-économique de la région par la liaison entre Charleroi et Maubeuge, en passant par Thuin, Lobbes, Merbes-le-Château et Erquelinnes.

Jusqu'à présent, 10 millions d'euros ont été débloqué pour réaliser le tronçon manquant. Le permis d'urbanisme devait être déposé pour fin de l'année 2018 mais cela n'a pas été le cas. Cependant, l'étude avance. La semaine dernière, une réunion a eu lieu entre les services de la Région (la Direction des routes de Charleroi, CAI et DAFROR) set le collège communal d’Erquelinnes. Cette réunion aura lieu également dans les autres communes prochainement.

Lors de cette réunion, il était question d’échanger sur les points d’attention qui devront être rencontrés par l’étude écosystèmique. Mais également de donner des dates un peu plus précises sur le déroulement du projet.

A la fin de l'été, c'est-à-dire au moins de septembre, DOFOR (la Direction de l'aménagement foncier rural) lancera l'étude écosystémique. C'est la première phase du processus de remembrement. Cette étude durera ensuite 18 mois.

En avril 2021, l'étude sera donc terminée, aussitôt, le permis d'urbanisme sera lancé. On pourra donc très vite voir le tronçon manquant de la RN54 être créé.