"Bén Râde St-Roch" sont les mots que tout amoureux du folklore thudinien se dit dès le lundi soir, moment qui clôture les festivités de la Saint-Roch. Comme le décrit Freddy Walbrecq, tambour-major de la compagnie Saint-Roch, dans un superbe texte écrit en dialecte (à lire en intégralité sur www.saintrochthuin.be ), le marcheur thudinien l’utilise lorsque, nostalgique des moments de joie et de fraternité vécus, il aspire à la suivante afin de les revivre intensément. " C’est un lien, elle unit les Saint-Roch les unes aux autres ".

De fait, l’attente fut (trop) longue depuis le soir du 20 mai 2019, dernier lundi de Saint-Roch et aujourd’hui: 1089 jours d’attente se sont écoulés. Une éternité!

C’est dire si les Thudiniens ont hâte d’y être. Déjà la semaine dernière lors de la "before" (lire ci-dessous), leur enthousiasme et le plaisir de se retrouver était palpable. C’est donc avec une impatience non dissimulée que tout Thudinien lié de près ou de loin au folklore des marches attend le tir de la première des neuf campes tirées, samedi à 21h.

Les temps forts

Ce moment marquera l’ouverture officielle des festivités de Saint-Roch et sera suivi de la très populaire retraite aux flambeaux, les marcheurs et leurs proches sillonnant la ville haute et ses remparts avant de gagner le quartier du rivage et de la ville basse.

La partie la plus officielle et la plus spirituelle aura lieu le dimanche.

Le tir de la première campe retentira à 9h, pour l’hommage rendu à la chapelle saint Roch tandis qu’à 10h, le Comité Saint-Roch, les autorités communales, marcheurs et pèlerins se retrouveront à l’église Notre-Dame d’el Vaulx pour la descente solennelle de la statue du saint.

À 13h30, les sociétés se forment au chant des oiseaux pour le départ du cortège et de la procession. Après la prise de la statue de saint Roch en l’église, le cortège s’achemine alors vers la ville basse avant de traverser la Sambre et remonter vers le quartier des Waibes.

Après une pause durant laquelle la statue de saint Roch et la relique sont attendues sur le parvis de l’église du Christ-Roi, la procession redescend alors sur la ville basse pour la rentrée solennelle.

Le lundi 16 mai est plus intime et débute à l’église de la ville basse, à 8h30, avec la vénération de la relique par les Marcheurs, et à 10h, la Grand-messe militaire présidée par Monsieur le Doyen Principal. À 12h, la procession se rend à la chapelle saint Roch pour la vénération de la relique par les pèlerins et la distribution du pain de Saint Roch. Vers 13h30, la procession repart jusqu’à la potale saint Roch de la Maladrie, où se situe le reposoir. Et vers 15h, la rentrée solennelle de la statue et de la relique signe la fin de la partie traditionnelle, et le folklore plus festif se poursuivra sans doute jusque tard dans la nuit…