Ce 12 août a lieu l’un des événements majeurs dans la communauté des astronomes amateurs et professionnels. Dans la nuit, il sera possible de voir les Perséides, des étoiles filantes toutes en provenance de la constellation de Persée.

Hélas, étant donné les circonstances actuelles et l’interdiction des rassemblements, l’Astroclub "des Pléiades" de Montigny-le-Tilleul il ne peut organiser son traditionnel rendez-vous d’observation d’étoiles filantes. Malgré cela, Frédéric Thienpont le président se placera sous les étoiles le nez en l’air avec quelques membres du club... en observant les distances de sécurité ! "Nous organisons normalement chaque année des rendez-vous où il est possible d’observer le ciel profond ou encore les planètes. L’observation des Perséides est une bonne occasion de faire connaissance avec l’astronomie car il n’y a besoin d’aucun matériel. Juste les yeux suffisent. Certains membres nous ont rejoints à la suite d’une observation d’étoiles filantes et sont naturellement passés à l’observation de nébuleuses, de galaxies et encore de planètes."

Si l’apogée de la période estivale est le 12 août il est possible d’en apercevoir du 15 juillet à la mi-août. "Les Perséides sont un essaim de petites particules qui s’enflamment en rentrant dans l’atmosphère. Elles défilent à une vitesse de 60 km par seconde à une hauteur de 80 km. Au pic de la saison, on peut en voir 100 par heure dans de bonnes conditions."

Même s’il n’est pas possible de se réunir pour les observer, le président partage volontiers ses conseils. "Pour l’observation il ne faut pas de matériel. Il faut trouver un endroit où le ciel est bien visible. En Belgique, nous avons une grande pollution lumineuse qui empêche de distinguer les petites étoiles filantes mais un coin isolé hors de la ville peut convenir. Il suffit ensuite de fixer le zénith et attendre. L’œil se sera habitué au bout de quelques minutes. L’observation du ciel est une belle opportunité de poser ses écrans. Ici nul besoin de carte du ciel, juste de la patience et une petite couverture. Avec une lune décroissante il est encore plus facile de les voir."

Outre l’événement annuel normalement ouvert au public, le club d’astronomes montagnards a dû faire l’impasse sur des journées à thèmes. Toutefois, leurs publications sur leur page Facebook donnent des indications sur les phénomènes astronomiques en cours. "Même si nous n’avons pas pu rencontrer le public, nous avons eu la chance de partager avec eux la présence tout ce mois de juillet d’une comète dans le ciel. Bientôt, il sera également possible d’observer Jupiter et Saturne aligné."

L’Astroclub fait partie de la Fédération Francophone des Astronomes Amateurs Belges avec 12 autres clubs. Ils proposent régulièrement des animations à destination de tous les publics.